Hadda a testé: Le Bain sonore & massage des pieds avec Christine le Roy

Share Button

unnamedL’envie de rencontrer Christine était instinctif, après l’avoir entendue parler de son parcours et de sa pratique de l’art-thérapie avec les sons.

J’avais le choix entre un massage des pieds avec un bain sonore ou une séance de chant spontané.

Mon choix s’est porté sur le premier ; besoin de soigner mes racines, les appuis de ma structure, de mon corps. Mais je sais que la rencontre avec le chant spontané est inscrite dans mes intentions.

Le rendez-vous est donc pris.

J’ai hâte de découvrir le bain sonore ; pour ce qui est du massage des pieds, je sais à quoi m’attendre… C’est du moins ce que je pensais.

Pour commencer, je suis mise à l’aise, bien couverte avec drap et couverture chauffés. Un vrai cocon. 

Avant d’entrer dans le soin, Christine me demande de poser un mot; une intention. Je choisis la légèreté.

Puis le bain sonore commence ; un pur moment de résonance. Je suis baignée, bercée, entourée par le son des bols, du gong, du tambour et de la voix de Christine. Tout mon corps est réceptif, se fait écho de cette cérémonie.

Un instant hors du temps ; chaque moment, chaque vibration sont ressentis.

Un bain sonore, un voyage hors du temps. Le son, la présence de Christine oeuvrent en harmonie pour me permettre d’accéder à un autre vécu de mon corps. Je me fais instrument de ma guérison, accompagnée par les sons et Christine, qui capte ce dont mon corps a besoin.

C’est une collaboration : moi, Christine, les sons et l’invisible.

Je me sens en mouvement, réajustée, rééquilibrée, remise dans mon élément, dans mon corps, dans le vivant. Tout est juste.

IMG_4816

Puis doucement, le second temps, celui du massage, s’amorce dans la fluidité.

Mes pieds sont pris en charge et là, tout de suite, je sens que je sors du connu des soins classiques, protocolés. Christine oeuvre avec son ressenti, avec ce qu’elle perçoit quand elle touche mes pieds, mes racines, ce qu’elle perçoit de la différence d’énergie de chacun d’entre-eux et même de ma réceptivité.

Au fur et à mesure mon esprit disparaît ; la détente est complète ; je suis dans mon monde, entre deux états.

Le soin se termine ; je reviens doucement à la vie réelle. Le tintement d’un doux carillon finit de me ramener à l’instant présent, prête à reprendre ma journée, mes activités.

Un échange sympathique s’en suit avec Christine, sur son univers. Je ne peux m’empêcher d’aller voir les cartes qui étaient sorties pour cette séance (tirées des jeux de Doreen Virtue) : Sortir du placard (j’ai le jeu chez moi et c’est une carte qu’il m’arrive de rencontrer lors de mes tirages personnels) et l’archange Samuel L’expérience de vie.

Christine et moi étions synchrones depuis le matin, toutes les deux dans une énergie de Magicienne (une carte tirée du jeu Féminitude de Monique Grande).

Je repars allégée, revitalisée, ancrée et mon esprit est clair.

IMG_4818

Rendez-vous est pris pour un atelier de groupe de chant spontané ; envie de ressentir ma voix parmi les autres. Tout un symbolisme : s’entendre, s’accorder, se placer… Une belle correspondance avec la vie de chaque jour.

Un moment à vivre pour se découvrir dans les sons, et ancrer son être.

meHadda Djeribi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *