Passer du corps à l’âme

Share Button

claire Cordié

Toucher, masser, c’est créer un mouvement de balancier dans le corps de l’autre pour faire surgir du plus profond de sa chair, les mémoires qui y sont engrammées. Le corps détendu, en confiance, s’ouvre petit à petit, lâche les résistances. Accompagné par les mains du masseur, le patient cherche à comprendre sa souffrance intérieure au- delà de son malaise physique.

Le massage est un acte thérapeutique et même, pour moi, un acte d’amour. C’est accueillir l’autre dans ses bras, lui faire toucher du doigt, jusqu’au bout des doigts, la raison pour laquelle, inconsciemment il a préféré souffrir dans son corps ou comment il a pu s’éloigner de lui-même pour ne plus sentir ni la douleur, ni les émotions.

Les souvenirs captés par les mains

Il arrive au cours des séances, qu’un souvenir douloureux pour l’âme se mette en image, reprenne vie dans l’esprit de la personne massée ; et il arrive aussi, que ces souvenirs soient “entendus”, captés par les mains qui bercent, qui écoutent.

Parfois mes mains à peine posées, le corps crie un mot, une phrase, une image qui s’impose à moi. Je sens dans mon corps la douleur, l’émotion, je vois une scène de vie qui appartient à ce corps qui souffre et s’abandonne. Le corps me montre le chemin, comme si mes mains pénétraient sous la peau, entraient dans ses profondeurs, en liaison avec l’âme.
Je deviens ainsi un capteur de souvenirs ; souvenirs que le patient me fait partager, que je peux restituer lorsque, inconsciemment, le patient vient se relier à son corps et chercher l’origine de son mal être. Et quand l’intention est posée dans ce sens, le déclic se fait parfois lors des premières séances.

Trouver les mots qui calment les maux

Le thérapeute corporel entre dans l’intimité du patient par le corps. Il pénètre dans son champ vibratoire et touche son énergie vitale. Il est à l’écoute de ce qu’il sent dans ses mains, dans son corps et dans son cœur. Il n’est porté par aucune volonté si ce n’est celle de répondre à la demande du patient.
Pendant les séances une partie de moi entre en empathie avec le patient et une autre partie reste en retrait. Ainsi je suis suffisamment proche pour vivre, sentir avec lui et suffisamment à distance pour l’accompagner dans ce qu’il vit.
Dire ou ne pas dire ce que je sens, les mots qui me viennent, les images qui se présentent à mon esprit ? Après avoir hésité, je me suis autorisée à trouver les mots qui calment les maux, à trouver le moment juste pour les exprimer. Les informations qui passent du corps du patient à mon corps me touchent pour mieux le toucher.
Et si les mots viennent facilement, je parle pendant le massage ou bien je partage ces messages en fin de séance. Ces mots, ces informations m’aident à trouver des clés qui ouvrent les portes de l’inconscient du patient. Les mots clés… ceux qui créent le pont entre le corps et l’âme.

Mon étonnement à mes débuts, lié à la justesse de ces informations que je capte et à l’impact sur mes patients, fait place aujourd’hui à l’humilité, au respect de cette confiance totale que le patient me confère. Il se livre corps et âme, il se met à nu.
Et à travers le temps, la personne réapprend à bouger dans son corps, à vivre dans et avec son corps. Le corps s’énergétise en se libérant des poids du passé. Plus léger, plus souple car moins douloureux, le patient “relié” peut mettre en œuvre, en action au quotidien ses projets de vie avec force et conviction ! Il est incarné, plus près de son corps, plus prêt à vivre dans la complétude de son être.

Un équilibre peut être trouvé sur le chemin de la connaissance de soi

Une plus grande conscience de son espace favorise ses prises de position, ainsi que ses décisions face aux évènements qu’il rencontre sur son chemin de vie. Maître de sa vie, responsable de ses choix, plus indépendant, donc de plus en plus fort.

Le travail que je propose par cette relation au corps vient souvent en complément d’une psychothérapie. Psychiatres, psychanalystes, psychothérapeutes vont amener le patient à intégrer ce lien.


Claire Cordié
Thérapeute psycho corporel – psychologie biodynamique

Cette entrée a été publiée dans zoom sur le par .

À propos Claire Cordié

Formée à différents outils thérapeutiques psycho-corporels depuis plus de 20 ans, je propose un accompagnement spécifique à chaque personne :

– Accompagnement psycho-corporel : psychologie biodynamique (Ecole de psychologie biodynamique),
– Praticienne et formatrice en massage ayurvédique,
– Praticienne et instructrice en méditation,
– Rituels et enseignements tantriques,
– Rituels et enseignements chamaniques
– Rites de passage
– Cercle de parole femme (individuel, groupe, couple, famille)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *