Posture et lâcher-prise: retour sur l ‘event du 19 février

Share Button

39055159-groupe-des-femmes-qui-font-le-step-dans-la-classe-de-remise-en-forme Bravo à Evelyne, Lisiane et les deux Caroline qui ont présenté vendredi 19 février au grand public leurs techniques de gym/ barre au sol ou danse-thérapie. Un exemple de synergie entre nos thérapeutes. Chacune a sa sensibilité et sa méthode mais elles sont merveilleuses et tellement complémentaires. Un événement signé « les thérapeutes parisiens ».

La barre au sol se pratique (comme son nom ne l’indique pas) sans barre: les exercices qui s’effectuent normalement debout se font au sol. Ces assouplissements permettent un port de reine (de « prétentieuse » plaisante Evelyne Peron). Les mouvements directement issus de l’échauffement des danseuses classiques permettent d’assouplir les articulations et corrigent les mauvaises postures. Une façon de mieux appréhender son corps, de le délier, de l’assouplir. Avec Evelyne, chacune progresse à son rythme. Et avec grâce.

Et l’ostéogym ? Lisiane Michel propose une gymnastique inspirée de la pensée ostéopathique. Elle invite à un travail doux et profond qui n’empêche pas la musculation. Les exercices sont construits dans le but de solliciter toutes les structures du corps : muscles, os et articulations, tendons et ligaments et notamment les fasciae qui constituent un tissu de soutien et un lieu d’échange fondamental garant de notre santé.

La gym posturale de caroline Jeannoutot. Voici une gym douce, respectueuse de l’être, qui fait travailler les muscles en profondeur et crée un rapport harmonieux entre tonicité musculaire et souplesse. L’esprit se détend, la conscience de soi augmente, la respiration s’approfondit. Une approche qui réconcilie le corps et l’être. Caroline aide à retrouver ou créer un équilibre entre puissance et souplesse. L’objectif : un remodelage de la silhouette et le bien-être du dos.

La danse thérapie.Les participants dansent spontanément, instinctivement. Ils ne « font pas », ils laissent leur corps faire. Ils ne dansent pas, ils sont dansés. Le souhait de Caroline Lecouturier: « favoriser votre expression unique et singulière à travers la danse. Le corps dans cette pratique vient éveiller la conscience, donner du sens, et le mouvement épanouit les forces de transformation, de libération et de création ».C’est un voyage dans différentes qualités d’énergie, de musique, de mouvement où le lâcher-prise nous mène vers notre véritable nature.

3 réflexions au sujet de « Posture et lâcher-prise: retour sur l ‘event du 19 février »

  1. Marie-Christine Pic

    J’y étais moi aussi et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cette soirée.
    Chacune des intervenantes a présenté de manière très claire et vivante sa pratique, nous l’a fait expérimenter aussi.
    Caroline Lecouturier, quant à elle, a su nous faire sentir le goût que peut procurer la danse telle qu’elle la transmet ; un vrai parfum de liberté a soufflé !
    Ce qui m’a le plus impressionnée, c’est le parcours abouti de chacune, fruit d’une belle synthèse de formations diverses et variées mais aussi, ce qui n’est pas incompatible, l’évolution continue de leur pratique, gage d’un réelle et profonde recherche.
    Merci à toutes les quatre.

    Répondre
  2. Martine Annabelle

    J’ai participé à cette soirée, et j’ai découvert quatre thérapeutes qui appréhende le travail sur le corps dans le respect de celui-ci, accessible à toutes et tous, que l’on soit sportif, danseur, ou plutôt en mode canapé. Quatre techniques différentes qui convergent vers un unique but : retrouver la liberté et la légèreté de mouvement , en venant à bout des tensions, des douleurs musculaires, en nous apprenant les bonnes postures, non par un enseignement technique mais parce que nous vivons et ressentons notre corps. Souvent nous lui infligeons une « certaine maltraitance » sans nous en rendre compte ; des heures assise devant un écran, mauvaise position, sport à outrance…
    Savoir écouter ses limites, les comprendre pour pouvoir les dépasser : Ici un temps pour soi, pour faire des mouvements, respirer, sentir sa colonne s’étirer et travailler sur la souplesse dans heurts, sans crispation …
    A découvrir !
    En un mot :
    Détendue, heureuse…

    Répondre
  3. Caroline

    Je voulais juste préciser qu’en ce qui concerne la Gym Posturale, le remodelage de la silhouette est plus un effet (tout à fait désirable et désiré, bien souvent ;-)) qu’un objectif. L’objectif est vraiment le bien-être articulaire, une vitalité nouvelle, une reconnexion à soi pour vivre son corps autrement, en « ami ».

    Merci de vos commentaires à toutes !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *